Guy Millière – On le sait, des Chrétiens ont été jetés par dessus bord depuis un bateau chargé d’immigrants clandestins cherchant à passer de Libye à l’Italie du Sud.

On a presque oublié déjà : un bateau chargé d’autres immigrants clandestins a fait naufrage, suscitant la mort de huit cent personnes, et des ministres européens se réunissent d’urgence pour parler des « drames migratoires ».

On peut néanmoins s’interroger : des Musulmans venant comme immigrants clandestins en Europe jettent par dessus bord des Chrétiens ? Quels sont ces gens ? Relèvent-ils de considérations humanitaires ou y a-t-il autre chose en jeu ? Que peuvent devenir sur le sol européen des Musulmans qui tuent des Chrétiens qui étaient sur le même bateau qu’eux ?

Ces questions renvoient à un arrière-fond. Sur les côtes libyennes, pour la deuxième fois en quelques semaines, des décapitations en série de Chrétiens ont eu lieu par des membres de l’Etat Islamique. Elles ont été filmées en vidéo et les films ont été diffusés largement. Il est, dans les films, demandé aux Musulmans où qu’ils se trouvent de tuer des Chrétiens. Cela se fait assez peu pour l’heure sur le sol européen, mais cela se fait : cela a, semble-t-il failli se faire voici quelques jours à Villejuif, où une jeune femme s’est faite assassiner par un islamiste qui voulait voler sa voiture et projetait de faire bien davantage, jusqu’au moment où il a commis le geste le plus intelligent de sa vie nocive : se blesser gravement lui-même (s’il s’était tué, cela aurait été bien mieux, mais il ne faut pas trop en demander, parfois).

Tuer des Chrétiens se fait par contre beaucoup dans le monde musulman, du Pakistan à l’Irak, de la Syrie au Kenya, du Nigeria à la Libye.

Le pape a lancé un appel en faveur des Chrétiens assassinés en masse par des islamistes. Comme je m’y attendais, cet appel n’a rencontré aucun écho.

J’ai noté récemment que le pape avait lancé un appel en faveur des Chrétiens assassinés en masse par des islamistes.

Comme je m’y attendais, cet appel n’a rencontré aucun écho.

Les commentaires que j‘ai pu lire sur le sujet persistent à traiter les islamistes comme des marginaux qui n’ont rien à voir avec l’islam et comme des membres de sectes étranges.

Al Shabbaab en Somalie, l’Etat Islamique, Boko Haram au Nigeria, Jabhat al Nosra en Syrie, des dizaines d’autres groupes, ne sont pas des sectes et n’ont rien d’étrange. Les demandes faites aux Musulmans de tuer des Chrétiens n’ont elles-mêmes rien d’étrange.

Le Coran et les hadiths stipulent que tuer des Chrétiens est licite (hallal). Deux autres options peuvent être offertes : la conversion à l’islam ou le paiement d’une rançon aux Musulmans aux fins d’être épargnés (jizya).

Le Coran stipule qu’il est la parole de Dieu et doit être pris à la lettre.

Tous les Musulmans ne prennent pas le Coran à la lettre.

Il suffit néanmoins que quelques Musulmans prennent le Coran à la lettre pour que la vie des non Musulmans dans un pays devienne atroce.

Il s’opère une épuration religieuse aux allures d’épuration ethnique dans l’ensemble du monde musulman

Il s’opère une épuration religieuse aux allures d’épuration ethnique dans l’ensemble du monde musulman. Elle n’est pas tournée massivement contre les Juifs, car les Juifs ont été massivement éliminés du monde musulman. Elle est tournée contre ce qui reste. Les Chrétiens sont ce qui reste.

L’Europe n’en est pas là, mais si l’aveuglement disséminé sans cesse n’est pas dissipé, si on y parle seulement de « drames migratoires », elle en sera bientôt là. Si des immigrants clandestins capables de jeter des Chrétiens par dessus bord continuent à affluer, elle en sera très bientôt là.

Dire en ce contexte que l’islam en soi est une religion de paix est ignoble et grotesque.

Nier que l’islam en soi pose un problème très grave est s’enterrer la tête dans le sable.

Imaginer qu’un islam européen peut être très différent de l’islam pratiqué ailleurs est ridicule.

Les politiques migratoires ne pourront pas empêcher l’islam d’être ce qu’il est aujourd’hui partout dans le monde

Incriminer les politiques migratoires est idiot : aucune politique migratoire n’est à même d’arrêter ou d’inverser le flux, et les politiques migratoires ne pourront, de toute façon, pas empêcher l’islam d’être ce qu’il est aujourd’hui partout dans le monde.

Incriminer la libre circulation dans l’espace Schengen ne fait pas davantage sens : ce qui pose problème est non pas la libre circulation dans un espace, mais la capacité de cet espace à maintenir la sécurité sur ses frontières et à éviter la porosité de celles-ci. Ce qui pose problème est aussi la capacité de cet espace à faire régner la sécurité en son sein. Les frontières de l’espace Schengen sont poreuses. Les pays faisant partie de l’espace Schengen font preuve d’un laxisme très inquiétant vis-à-vis des criminels.

Envisager un blocus sur les côtes Sud de la Méditerranée serait un pansement provisoire et assez vain, tout comme l’intervention militaire contre les passeurs et leurs bateaux. Parler de « programmes de développement économique » pour les pays d’Afrique et du Maghreb comme certains le font montre une méconnaissance totale de la situation réelle en Afrique et dans le Maghreb.

Renforcer les opérations de surveillance et de sauvetage changera fort peu quoi que ce soit à la situation.

Que faut-il faire ? Je ne suis pas du tout certain qu’il soit encore possible de faire quelque chose.

LIRE LA SUITE…

Vos commentaires!!!

commentaires