Nous vivons à une époque où les standards de la bienséance et les valeurs sociales connaissent un changement spectaculaire, mais mauvais. Autrefois, il était très mal vu pour un homme de sortir en public mal rasé, ou de porter une casquette au restaurant ou chez quelqu’un. Les gens ne portaient pas de vêtements déchirés ou en lambeaux, à moins qu’ils ne fussent très pauvres. Seules, les femmes naïves ou les prostituées portaient des vêtements avec de larges décolletés. On enseignait aux jeunes gens à respecter leurs aînés, et aucun d’eux n’auraient songé à appeler, par son prénom, une personne occupant un poste de responsabilité. Ces comportements qui, jadis, étaient grossiers et inacceptables, sont maintenant courants et « normaux ».

Depuis de nombreuses années, l’Église de Dieu a enseigné que nous devrions porter une tenue vestimentaire correcte pour assister aux assemblées, la meilleure qui nous soit possible, de bon goût, et en harmonie avec les Écritures. Mais les mêmes tendances sociales « de laisser-aller », qui ont touché notre société ont également affecté l’Église. Au cours des dernières années, des questions ont surgi sur la tenue vestimentaire, et la façon de s’adresser aux dirigeants. Certaines personnes insinuent que l’habillement devrait être plus décontracté, et que les titres devraient être supprimés car ils créent une division. Ils affirment que c’est ce qu’il y a dans notre cœur qui est important, et qu’une tenue plus décontractée nous permet d’être plus « réels ». Cependant, nous pouvons constater les résultats de ces tendances modernes, et à quel point les opinions actuelles contrastent avec les instructions divines, relatives à la façon de s’habiller et de se conduire.

Une tenue vestimentaire plus décontractée pour assister aux assemblées peut conduire – dans le temps – à une approche plus décontractée envers la doctrine. Ceux qui privilégient leur confort en ignorant les standards bibliques, relatifs à la tenue vestimentaire, peuvent également finir par trouver « plus confortables » leurs opinions personnelles au sujet de la Bible, que les enseignements de l’Eglise au sujet de la Bible. Il n’y a pas de différence entre une approche plus décontractée dans l’habillement, et une approche plus décontractée dans le respect dû au ministère, ou aux frères et sœurs plus âgés. Ceux qui ne voient dans un ministre qu’un simple « Pierre, Paul, ou Jacques », ne font pas preuve de respect pour son poste. Lorsqu’il règne une telle attitude irrespectueuse, les standards se dégradent, le culte en souffre, le respect pour la véritable doctrine et le mode de vie des chrétiens zélés s’atténue. Nous avons tous vu comment cela se passe dans une telle ou telle congrégation. Au début, il s’agit du raisonnement de quelques personnes – ensuite, chacun, individuellement, décide comment adorer Dieu pour Lui être agréable, « puisqu’Il est un Dieu d’amour ».

Bien entendu, cela est un raisonnement erroné. Aussi surprenant que cela puisse sembler à beaucoup de gens, aujourd’hui, la Bible contient des directives claires et précises au sujet de l’habillement et de la façon de se conduire. Lorsque Adam et Eve ont péché, ils ont cousu des feuilles de figuiers pour couvrir leur nudité, mais Dieu leur fit à la place des tuniques avec des peaux de bêtes, pour les vêtir d’une façon plus appropriée (Genèse 3 :21). Lorsque Dieu a établi un sacerdoce pour Le représenter sur la terre, Il donna des instructions vestimentaires spécifiques pour les sacrificateurs, surtout lorsqu’ils dirigeaient un service religieux (voir Exode 28). La Bible déclare qu’il n’est pas convenable pour un homme de porter des vêtements de femme, ni pour une femme de s’habiller comme un homme (Deutéronome 22 :5). Les hommes ne doivent pas porter des cheveux longs, et les femmes ne doivent pas porter des cheveux courts comme ceux des hommes (1 Corinthiens 11 :1-16). Une femme qui respecte et qui craint Dieu s’habille « d’une manière décente, avec pudeur et modestie [avec discrétion] » (1 Timothée 2 :9) au quotidien – pas seulement pour assister aux assemblées. Lorsque le Christ reviendra, il y aura un grand banquet de noces ; cependant, ceux qui ne seront pas vêtus de façon convenable pour l’occasion seront exclus (Matthieu 22 :11-14). Les saints qui régneront avec le Christ seront vêtus de fin lin blanc (Apocalypse 3 :5 ; 19 :8), symbole de justice – laquelle requiert une conduite juste. L’apôtre Paul recommanda à l’Eglise « d’avoir de la considération [du respect] pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur […] ayez pour eux beaucoup d’affection [une grande estime], à cause de leur œuvre » (1 Thessaloniciens 5 :12-13). Ils ne devaient pas être considérés comme de simples « serviteurs ».

Ces Ecritures nous montrent que Dieu ne prend pas à la légère la question de l’habillement, de l’apparence, ou de la façon dont nous considérons ceux qui détiennent un poste de responsabilité. Dieu n’a pas modifié les standards bibliques du fait que la société a décidé de changer. La façon de nous habiller, ainsi que notre attitude à l’égard de ceux qui sont au-dessus de nous sont importantes pour Dieu – car cela reflète ce qu’il y a dans notre cœur et dans notre attitude envers Ses instructions. C’est pourquoi, l’Église de Dieu enseigne que, pour assister aux assemblées, nous devons porter nos plus beaux vêtements, pour autant que ceux-ci soient de bon goût et en harmonie avec les instructions contenues dans les Écritures. L’Église enseigne aussi qu’il faut faire preuve de déférence et de respect envers les dirigeants, et les personnes âgées, selon l’exemple biblique. Si nous suivons ces instructions basées sur la Bible, relatives à l’apparence et à la façon de nous conduire, nous deviendrons plus attentifs aux autres enseignements bibliques, et nous serons moins enclins à faire des compromis dans de nombreux autres domaines.

Par Douglas Winnail – Source : mondedemain.org

Vos commentaires!!!

commentaires